Le foyer d’hébergement est une structure d’accueil collectif pour des adultes âgés de 18 à 65 ans, orientés par la CDAPH et travaillant en ESAT. L’accompagnement est assuré 365 jours par an par une équipe éducative.

La mission d’un foyer d’hébergement est d’accompagner dans l’apprentissage vers une autonomie sociale et affective :

  • Apprentissage des gestes d’hygiène de base (toilette, change, port d’une tenue adaptée en fonction de l’activité et du temps, etc.),
  • Apprentissage de l’entretien de son lieu de vie (rangement et ménage),
  • Apprentissage de la confection de repas simples et quotidiens (petit-déjeuner, déjeuner, dîner),
  • Apprentissage des déplacements et de la gestion d’un budget (accompagnement aux courses, dans les transports, apprentissage de la prise de rendez-vous médicaux, du suivi médical, etc.),
  • Insertion dans la vie locale (encouragement à l’inscription auprès d’associations sportives ou culturelles externes, etc.),
  • Insertion dans un groupe, apprentissage du respect des règles de vie collective mais également des individus,
  • Mise en place d’ateliers d’expression et de compréhension de la société.

 

Le coût d’un foyer d’hébergement

Les frais d’un foyer d’hébergement sont principalement à la charge du bénéficiaire. Sa contribution est déterminée en fonction de ses ressources par le Président des services du département ou le Préfet du département. Dans le cas d’une personne travaillant en ESAT, les ressources correspondent à son salaire net imposable.

Cependant, tous les mois, un reste à vivre minimum de 400 € (environ 50% de l’Allocation Adulte Handicapé) est laissé à toute personne vivant en foyer d’hébergement et ce quels que soient ses revenus. Ce reste à vivre peut aller jusqu’à 565,36 € lorsque la personne accueillie prend ses repas de midi à l’ESAT.

 Les frais d’hébergement comprennent les prestations suivantes :

  • L’hébergement,
  • La restauration,
  • La fourniture des produits d’entretien du linge et des logements,
  • Les soutiens dans les actes de la vie quotidienne (accompagnement à l’hygiène, au ménage, à l’entretien du linge, aux courses, à l’autonomie dans les transports, à la confection de repas, etc.),
  • L’accompagnement à l’inscription dans des réseaux d’animation locaux et à des activités.

Lors de la mise en place d’activité spécifique : séjour de vacances, sorties, activités sportives, une participation financière allant de l’euro symbolique à l’intégralité du coût de l’activité pourra être demandée.

 

Pour vivre dans un foyer d’hébergement, vous devez :

  • Travailler en ESAT,
  • Bénéficier d’une orientation en foyer d’hébergement délivrée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.

 

Chacun bénéficie d’un contrat de séjour signé dès la première semaine de l’admission. Un projet personnalisé est ensuite rédigé afin de déterminer les besoins et les modes d’accompagnement nécessaires aux apprentissages d’autonomie de chacun. Un éducateur référent garantit le suivi du projet de chaque personne accueillie. Tous les ans, ce projet est évalué et modifié en fonction des progrès accomplis.